Rechercher

Les quatre accords Toltèques, Don Miguel Ruiz

Le livre de Miguel Ruiz, très connu, mérite selon moi le détour car il offre une perspective de développement personnel originale et permet de prendre du recul sur nos conditionnements individuels et collectifs. Une approche simple et pédagogique qui pose des questions essentielles :)

Les Toltèques, au Sud du Mexique, se considéraient comme des hommes de connaissance, avec comme quête l'amélioration de leur vie. L'enseignement était transmis oralement par les maîtres aux apprentis.


Miguel Ruiz reçut cet enseignement mais il préféra faire des études de médecine, il devint neurochirurgien. Un grave accident le fit se tourner à nouveau vers l'enseignement Toltèque. Il écrit un livre en 1997 sur ce dernier qu'il adapte à la vie moderne, il propose 4 lignes de développement personnel, d'un abord simple mais en fait beaucoup plus complexe qu'il n'y parait et qui cachent une grande profondeur.


Ces accords s'inscrivent dans une philosophie globale de la vie. Miguel Ruiz nous invite à considérer que notre vie n'est pas la réalité en soi mais la représentation que nous nous faisons de la réalité. Il parle de rêve personnel : ce rêve est composé des croyances, des pensées, des comportements que nous avons appris à adopter depuis toujours.


👉Le risque est de s'enfermer dans ce "rêve" qui devient rigide et source de souffrance.


👉Issue du conditionnement culturel, social, personnel, de nos propres expériences, notre perception de la réalité peut nous amener à devenir très différent de ce que nous sommes au fond de nous : nous offrons au monde un masque social. S'il est éloigné de notre personnalité, il génère de l'inconfort voire de la souffrance.


Le but des accords Toltèques est de faire en sorte que l'on se transforme en laissant de côté les conditionnements qui ne nous ressemblent pas pour une vie la plus proche possible de qui nous sommes.


Ils sont au nombre de 4. Il écrira le cinquième accord en 2010.


1er accord : que votre parole soit impeccable

Les mots ont un pouvoir, celui de nous élever et de nous permettre de construire notre chemin de vie en lien les autres. Ils peuvent aussi être jugements négatifs (80% de nos jugements le sont) et destructeurs. La parole ne doit pas être utilisée contre soi ou dans le but de nuire aux autres. Elle est alignée avec nos actions et nos pensées.


Quel usage faites-vous de la parole? Vos actions sont-elles en cohérence avec vos paroles? Comment fonctionne "votre petite voix intérieure", est-elle devenue un parasite intérieur? Ou elle est-elle une intuition positive et aidante?

Dans quels contextes votre parole est-elle impeccable?


2ème accord : quoiqu'il arrive n'en faite pas une affaire personnelle.

Nous ne sommes pas la cause des actions des autres ; il s'agit de faire le tri entre ce qui relève de notre responsabilité ou de nos possibilités d'actions et de celles qui sont dépendantes d'autrui.

Ce que les autres disent est une projection de leur propre réalité, de leur rêves, de leurs émotions. Nous accordons trop d'importance aux jugements des autres en nous donnant un rôle souvent trop central.

La transformation passe par reprendre son pouvoir personnel et réattribuer à chacun sa propre vision du monde. On peut changer la sienne mais pas celle des autres.

Ne pas prendre personnellement les choses permet d'enlever la charge émotionnelle qui consomme notre énergie et créé des souffrances inutiles.


Avez-vous la possibilité d'empêcher ou de changer ce qu'il advient? Est-ce de votre responsabilité? Est-ce en votre pouvoir?


3ème accord : ne faites pas de suppositions

Les suppositions sont liées à nos croyances et ne sont donc pas vraies en soi puisque le fruit du conditionnement de chacun. Nous avons tendance à tomber amoureux de nos idées, de notre modèle du monde et cela nous enferme dans des schémas de pensées toutes faites.


Avez-vous le courage de poser des questions et d'exprimer ce que vous voulez vraiment? Communiquez le plus clairement possible votre point de vue afin d'éviter les mauvaises compréhensions, les malentendus, les désordres associés?


4ème accord : faites de votre mieux

C'est l'accord qui invite à passer à l'action. Faire de son mieux, avec l'intention positive de réussir, ne signifie pas devoir réussir. L'intention de l'action est plus importante que le résultat. Faire de son mieux, c'est éviter de se culpabiliser, se juger ou d'avoir des regrets stériles.

Si votre parole n'est pas impeccable, que vous avez tendance à faire des choses une affaire personnelle ou être dans la supposition, ce n'est pas une raison pour ne pas agir.


Ne pas attendre la perfection pour avancer mais avancer avec l'intention positive de faire de son mieux.


"N'attendez pas d'être parfait pour faire, pour commencer quelque chose de bien"

L'Abbé Pierre



Le cinquième accord qui sera écrit beaucoup plus tard met l'accent sur la nécessité du doute.

Soyez sceptiques mais apprenez à écouter.

A force de pratique, le pouvoir du doute renforce et permet d'actualiser ses croyances pour ne pas avoir une vision du monde immuable, étriquée, rétrécie. Etre sceptique, c'est ne pas tomber amoureux de ses idées. Le cinquième accord permet de questionner le pouvoir, la force que l'on a mis dans une information devenue croyance.


Ne me croyez pas, ne vous croyez pas, croyez personne d'autre, est-ce le cas pour vous?

Seuls les mensonges ont besoin d'être crus pour exister : si vous retirez les croyances constitutives de votre rêve, il ne restera que ce qui est vrai.


L'écoute du 5ème accord est l'écoute de son instinct, on dépasse le mental pour entrer dans un espace encore plus grand, celui du coeur. Ecouter ce qui résonne en nous, notre guidance intérieure afin de ne garder que l'essentiel, se débarrasser de ce qui n'a plus raison d'être.


La transformation de soi permet, selon Don Miguel Ruiz :


👉de pardonner : pardonner aux autres non parce qu'ils ne méritent mais parce vous méritez d'être en paix. Ce n'est pas accepter, ce n'est pas oublier, c'est traverser l'épreuve pour retrouver la sérénité. Rester en colère, c'est laisser le poison agir en soi.


👉la gratitude qui est le chant du coeur : quand on est en paix, on s'ouvre à un sentiment de reconnaissance aux expériences que l'on vit.


👉l'amour : vous avez tous la capacité de faire grandir l'amour que vous vous portez afin qu'il rayonne autour de vous, pour les personnes que vous aimez. Et qu'il devienne un état de bienveillance, d'accueil inconditionnel de l'autre.



"Il existe un curieux paradoxe : quand je m'accepte tel que je suis, alors je peux changer"

Carl Rogers




source : les quatre accords Toltèques de Don Miguel Ruiz, Poches Jouvence

la sagesse Toltèque, conférence de Gabin Bellet


3 vues0 commentaire