Rechercher

L'empathie : les sept points cardinaux


Une proposition de définition que j'aime particulièrement :


"C'est simuler à l'intérieur de soi un aspect du monde intérieur de l'autre"

(Rick Hanson, le Neurodharma de l'amour)


Trois systèmes entrelacés nous permettent de ressentir de l'empathie :

- les neurones miroirs (ils s'activent de la même manière quand on effectue une action ou que l'on observe une autre personne la réaliser)

- le cortex insulaire (partie du cortex cérébral) permet de former les représentations de ce qui se passe dans le corps (les mêmes parties du cerveau de deux personnes en empathie s'activent)

- la théorie de l'esprit : elle permet de se faire une idée de ce qui se passe chez l'autre, de sortir de son propre cadre de référence


Pour être en empathie, il est nécessaire :


1/ d'accorder une attention active et maintenue à l'autre


2/ être ancré, c'est à dire dans un état mental apaisé, détendu, propice à l'ouverture


3/ établir des limites pour ne pas se retrouver inondé par le monde de l'autre, ne pas se perdre. Les thérapeutes le savent bien : "comment t'aider à passer d'une rive à l'autre si je me retrouve sous les eaux en te portant?"


4/ sentir ce qui se passe "sous la surface", se demander ce qu'il pourrait y avoir de plus profond, de plus caché chez la personne. C'est un des sept facteurs de l'éveil chez les bouddhistes.


5/ prendre du recul si un ressenti inconfortable, voire un rejet de ce qui est entendu, observé arrive. C'est une résistance à l'anxiété, aux peurs, aux émotions désagréables ou quand les valeurs, la construction du monde de l'autre est très différent de la sienne.


6/ poser des questions ouvertes, soucieuses de l'autre afin d'avoir le plus d'information possible sur sa situation. Puis renvoyer le sens de ce qui est implicite avec une reformulation bienveillante afin que la personne se sente comprise, qu'elle puisse constater que ses messages ont bien été reçus.


7/ établir une communication harmonieuse, "en accordage" : position du corps, rythme et ton de la voix


Imaginez que la personne que vous avez en face de vous connait la même personne que vous ; imaginez ensuite ce que cela vous ferait si vous pouviez imaginer les attitudes, les sentiments de la personne pour qui on éprouve de l'empathie à l'égard de la même personne que vous. Se voir à travers les yeux de l'autre : qu'est-ce que cela lui fait d'être avec vous?




7 vues0 commentaire